Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

N'en Déplaise

Quand les cieux se déchirent, quand le temps se déchaîne, si la lune se glace, si le soleil se cache... Que restera-t-il ? Notre amour !

Un froid nordique, exilé, épuise d’un hiver la Somme.
Le Pays d’Opale tremble enveloppé de brouillard.
Par vagues tordues se glacent les falaises du Cap Gris-Nez.
Et là-haut, les bunkers rebelles, éventrés, se noient d’averses.
Le Touquet gelé, faible, murmure son cafard.
Toi, mon Hugo, écrit
Si ta France se brise misérable à sa côte !

Mais,
A en déplaire aux Cieux,
Derrière les vitres cristallines
De cette chambre d’hôtel,
Coraline est aimée
En la douceur de mes yeux.

De La Panne à Blankenberge s’exodent dunes et plages.
Un vent piquant dépeuple Knokke de ses digues.
Eperdus, veines immobiles, les canaux se meurent en Bruges.
Des peupliers résignés se courbent, bannières froissées.
Ostende plaintive souffre de janvier.
Toi, mon Brel, chante
Si ton Plat Pays s’effondre de douleur !

Mais,
A en déplaire aux Cieux
Derrière les vitres cristallines
De cette chambre d’hôtel,
Coraline aime
En la douceur de ses yeux.

Les orages déchirent les rochers orphelins d’un Roi.
En tourmentes puissantes, les neiges écrasent la Gaume.
Les bourrasques pénétrantes, perfides, violent les voyageurs.
Dans la vallée, l’Ourthe épouse les rives d’une inerte froideur.
Bastogne, lacéré, soupire, lui, si fragile.
Toi, mon Magritte, dessine,
Si tes Ardennes se crispent sans sourire !

Mais,
A en déplaire aux cieux
Derrière les vitres cristallines
De cette chambre d’hôtel,
Nous nous aimons
En la douceur de nos yeux.

Hagards, les avions s’épuisent dans les nuages du Sud.
Des tempêtes déchirent à en pleurer les moulins d’Asturies.
La foudre ivre de feux enflamme les plateaux andalous.
Des navires lapidés, lacérés, craquent hurlant à Gibraltar.
Madrid divorcée du soleil, se morfond.
Toi, Don Quichotte, rêve
Si ton Espagne meurt à Mota del Cuervo !

Mais,
A en déplaire aux cieux
Derrière les vitres cristallines
De cette chambre d’hôtel,
Tu m’existes
En la douceur de tes yeux.

Et n’en déplaisent aux Cieux,
Que s’en jalousent les Dieux,
Nous sommes condamnés
A nous aimer.
Refusons les temps secoués !

N’en déplaisent aux Cieux !
N’en déplaisent aux Dieux !



ET SI VOUS AVEZ AIME?  Merci de me soutenir. Je suis arrivé à la troisième place en demi-finale . Les compteurs remis à zéro. Chaque vote compte. Seul belge , en principe restant pour la finale. MERCI

N'en déplaise !
short-edition.com
Quand les cieux se déchirent, quand le temps se déchaîne, si la lune se glace, si le soleil se


si problème tapez http://short-edition.com/auteur/brouillard

 

Les commentaires sont fermés.